Les premières galères des transports

Publié le par chloenicolas

Salut à tous!
Le deuxìème départ (de Londres)  a été très compliqué. Quand nous avons été accueillis par l' hôtesse d'Ibéria, la compagnie n'acceptait pas les vélos !!!!!!!! Puis, aprés les 1ères négociations de Chloé, il accepte de nous vendre des cartons pour le transport des vélos.
Il va suivre une course poursuite contre le temps, que nous n'attendions pas. En effet, les vélos ne rentrent pas dans les cartons que la compagnie nous propose !! (Nous rappelons que nous étions passé le mercredi avec les vélos pour demander comme cela allait se dérouler. Ils nous ont certifiés qu'il n'y aurait pas de problème avec les vélos !!!)

Maman arrivent avec Delphine et Claire pour nous dire calmement au revoir. C'est á ce moment que commence le démontage des vélos et les nombreuses tentatives pour les faire rentrer dans leurs cartons non adaptés á nos vélos. Nous démontons successivement, les roues, le porte bagage, le siège, la béquille, le guidon pour les deux vélos ne sachant même pas si au final les vélos rentreront dans le carton. Petit rappel, que n'arrête pas de nous signifier le responsable d'Ibéria, le temps presse, l'avion ne va pas nous attendre !!
Nous reussissons enfin á mettre les vélos et accessoires dans deux cartons emboités l'un dans l'autre, scotchés par les responsable d'Ibéria, nous demandant même á un moment d'aller nous même acheter du scotch dans l'aéroport !!!! Mais il pensait qu'on allait le trouver oú son scotch (au bureau d'Iberia bien sur, mais cela il ne le sait peut être pas encore Hi Hi Hi).

Il accepte enfin de faire partir les vélos. Nous devons à ce moment là  faire enregistrer nos bagages á main, payer un supplément pour les vélos, les 4 cartons (tarif qui ne correspond pas du tout à celui indiqué le mercredi et le samedi matin. Là, nous ne nous plaignons pas, le tarif est un peu plus faible que prévu !!!) et enfin dire au revoir á maman, Delphine et claire en quelques secondes.

Nous monterons les avant derniers dans l'avion aprés avoir doublé une concurrente de poids dans les travées de l'aéroport. Acte1 terminé. Nous avons réussi á démonter les vélos en 1h30. Reste á voir si ils ne vont pas être trop abimés ou pire perdu pendant le transfert á Madrid et les 11 heures de voyage entre Madrid et Lima.

Acte 2, aéroport de Lima.

Les premières saccoches arrivent, les vélos aussi. Ouf, les cartons ne semblent pas trop endomagés !!!! Cela se confirme quand nous aurons fini de remonter les vélos etde les tester devant le sourire des agents  de l'aéroport. Malheureusement, il manque une saccoche à l'appel!!!!
Chloé se charge des formalités, aidée pour cela par deux francaises parlant couramment espagnol et ayant perdu tout leurs bagages.
A l'heure oú je vous écrit, cela fait presque 24h que nous sommes arrivés, pas de nouvelles de la saccoche. Nous avons perdu quasiment tous nos médicaments, notre matériel pour écouter de la musique, les claquettes de Chloé et sa gourde d'eau.

Nous remercions encore beaucoup Maman et les filles pour leur aide de si bonne heure, les mains dans la graisse !!!! ainsi que l'assistante d'Ibéria qui a oublié de nous faire payer le scotch et 3 cartons !!!
Vous vous doutez que nous avons un peu de mal á oublier l'intransigeant responsable d'Iberia Londres et celui de Lima, qui lui n'a pas accepté de d'enregistrer la perte de la saccoche. En effet, nous avions scotché les saccoches deux par deux et celle ayant les codes est arrivée à Lima !!!!!!

Nicolas



Publié dans Angleterre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Salut ! Nous ne pouvons pas ns reunir pour l'instant pour rédiger ce texte hilarant car pour moi réveil à 7h30 pour partir au mont jovet avc minou ( oui oui c'est bien Sarah qui écrit ). Et vous connaissez la meilleure? C'est moi qui ai réclamé....
Répondre
S
Salut à vous,<br /> En effet votre voyage semble commencer sur de bonnes bases ! Bon pour la suite nous avons voulu écrire un message à 3 mais c'était sans compter sur nos divergences d' opinion! Certains pensent qu'il est temps de prendre vos nouvelles sur le ton de la blague et pour "certaine" ce temps n'est pas encore venu! Alors que dire... Allez vous commencer votre traversée du Pérou ou attendre un peu le reste de vos bagages ?<br /> Et pour finir, nous sommes au moins d'accord sur un point nous vous souhaitons bon courage.
Répondre
C
<br /> La Madeleine et les Letouzé, vous pouvez faire de la blague, meme si le moral était très bas, cela nous aurait fait du bien de rire!!!! Lachez vous!<br /> <br /> <br />
L
Coucou, <br /> <br /> en espérant que ces galères soient les premières et les dernières ! <br /> <br /> Bon courage pour cette étape péruvienne.
Répondre