3 jours sur les vélos en Angleterre

Publié le par chloenicolas

Lima, 16h02

     Avec quelques jours de retard, voici quelques infos sur le début de notre périple dans notre 1er pays où ils roulent á gauche. Pour la conduite, à notre grande surprise, nous nous sommes rapidement adaptés. Nous nous sommes trompés 1 ou 2 fois chacun, mais sans gravité.

     Jour 1 : Pour compléter le précédent message, nous avons tourné pendant plus d'1h30 dans Petersfield, afin de trouver un logement. Il n'y avait ni camping, ni hôtel pas cher de libre, les B & B étaient complets !!!! Enfin, grâce à un barman, nous avons trouvé une chambre au dessus d´un Pub. Nous avons ainsi eu l' occasion de boire notre première bière : une Guiness bien sûr!

     Jour 2 : Nous avons enchaîné les kilomètres afin de se rapprocher le plus possible de l'aéroport. Après plus de 80 kilomètres, nous trouvons notre premier camping. Nous avons traversé toute la journée le Sussex, zone ressemblant beaucoup à notre pays d' auge. Beaucoup de verdures, des petites côtes et descentes, de nombreuses et superbes maisons plus ou moins cachées ont agrémentée notre étape. Rustine et Tostaky s'enervent un peu après les averses, mais sinon, ils acceptent le poids, les trous, les branches !!!!!

 

     Jour 3 : Nous dormons à 20 kilomètres de l' aéroport afin d'aller voir Iberia pour être sûr qu'il n'y aura pas de difficultés pour embarquer les vélos et les bagages. Ils nous rassurent : pas de problèmes, les cartons pour les vélos ne sont pas obligatoires, etc. Vous connaissez la suite ... 
     Nous avons aussi profité d'être à proximité de l'aéroport afin de situer l'hôtel où nous devrons laisser nos vélos le lendemain afin de prendre le métro et de retrouver ma maman, mes 3 soeurs, mon bof ainsi que Thomas et Flora. Quelle bonne idée, nous avons eu là. Personne ne connait l'hôtel à l'aéroport ou à poximité. Nous allons tourner pendant près de deux heures pour le trouver......

     Voici pour nos premiers tours de roues chez les anglais. Cela nous a permis de voir que Rustine et Tostaky étaient au point, que les deux moteurs qui les propulsent,ne souffrent pas trop des bus, des bières et de la bouf de ces derniers mois. Et cela nous a permis aussi d'oublier pendant quelques heures l'adieu difficile à nos proches.

Nicolas 

     PS: à suivre, la visite de Londres. 
Et puis on essayera de vous envoyer des articles en temps réel. Ou presque...
   

Publié dans Angleterre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article