Nous entrons en Bolivie!

Publié le par chloenicolas

La Paz, 10h33
   
     La Bolivie, pour nous, signifie notre deuxième pays en Amérique du sud et notre 1ère frontière terrestre. Que cela soit du coté Péruvien, comme du coté bolivien, ils ont à peine regardé nos passeports. Un coût de tampons et hop, nous sommes rentrés en Bolivie.
     La frontière passée, il a fallu échanger notre argent. C'est là qu'est apparue la mauvaise réputation des boliviens... Et cela va durer toute la première journée(depuis l'honnêteté a repris le dessus). En effet, quand Chloé a changé une partie de notre argent péruvien, le malheureux commerçant a oublié de lui rendre un billet de 50 Bolivianos. Quand nous avons payé le restaurant avec Sven, la commerçante a oublié de nous rendre 10 Bolivianos. Heureusement, nous recomptons toujours la monnaie, et tout est rentré dans l'ordre. Enfin, souhaitant s'acheter des légumes et des fruits pour notre repas du soir, comme d'habitude, nous allons vers les commerçants dans la rue. Et là rebelote, au moment de payer, le prix au kilo a augmenté!!! Excédé, nous lui laissons ses sacs sur son étal et allons voir un autre de ses confrères. Il sera moins aimable, mais honnête. C'est déjà ça...Les 3 jours suivants, les contacts avec les boliviens et notamment les commerçants sont redevenus normaux. Heureusement, car la 1ère impression était très négative et nous commencions presque à regretter le Pérou...

     Sinon, nous avons longé le majestueux lac Titicaca,  toujours en compagnie de Sven et Katy, pendant 3 jours à un très bon rythme de pédalage, puisque nous avons parcouru 340 km en 4 jours! Et même pas fatigués en plus! Nous avons fait 2 bivouacs et avons dormi une nuit à l'hôtel, enfin si on peut le définir comme cela car les lits étaient défoncés (Chloé à préféré dormir par terre...), il n'y avait pas de douche et je n'ose pas vous parler des toilettes (sur la route on peut se cacher facilement pour les diverses commissions...).

    
Nous voici donc arrivés dans le capitale de la Bolivie, à La Paz, avec une descente de plus de 10 kilomètres pour entrer dans la ville. Comme c'est une cuvette, on a l'impression que les maisons sont accrochées au flanc des montagnes... C'est très impressionnant...
    
Grâce à Katy et Sven, nous logeons dans une "Casa de Cyclistas". Normalement, nous sommes logés gratuitement et en contre partie, naturellement les cyclistes aident pour l'entretien de la maison... Là, notre hôte tient un cyber-café et très maladroitement, il nous a expliqué que nous devions l'aider au café (il exploite depuis 1 semaine 1 autre cycliste trop gentil), réparer les toilettes de la maison, lui laisser de l'argent pour l'eau et l'électricité (comme si nous n'y avions pas déjà pensé, et étions des sauvages ingrats..). Nous avons donc décidé quand même de rester et d'en faire qu'à notre tête. Nous faisons donc la vaisselle de toute la famille, arrosons le jardin, faisons à manger aux enfants le soir, avons aidé un soir au cyber-café et leur avons fait des crêpes pour qu'ils les vendent... La cohabitation se passe bien pour l'instant (nous partons demain matin).

     Enfin, depuis 3 jours nos journées sont occupées par le repos, l'alimentation du blog, la préparation des futures étapes, et la visite de la ville... En avant première, je peux déjà vous annoncer que nous allons accélérer notre avancée en Bolivie grâce au bus et au train, afin de gagner du temps pour passer 1 grosse semaine en Nouvelle-Zélande... Maintenant nous attendons de savoir si nous pouvons changer nos dates pour l'avion.. Si c'est pas possible, nous irons sans doute faire un petit tour en Argentine!!!
     Enfin, La Paz est une ville très agréable à vivre, où nous nous sommes sentis rapidement à l'aise. Bon d'accord, la ville étant dans une cuvette, t'a pas le choix, soit tu montes, soit tu descends des ruelles hyper-glissantes pavées ou goudronnées, et il n'y a jamais de plat. Mais quand même, nous avons beaucoup marché afin de visiter les monuments importants, le marché noir, le marché des sorcières, le musée de la coca (Il a était fondé afin d'informer un maximum de personnes sur l'histoire, les bienfaits et la dangerosité de la cocaïne) et les petites boutiques de vêtements andins...
     La ville est beaucoup plus calme qu'à Lima, par exemple, où les taxis, les bus passent leur temps à klaxonner!!! Nous avons aussi vu notre première manifestation populaire. C'est incroyable comment l'inclinaison des rues peu rendre la foule encore plus dense...

    Nous reprenons donc Rustine et Tostaky demain matin à l'aube.. Nous allons essayer de trouver un moyen de locomotion pour les transporter jusqu'à la sortie de la ville. Pas parce que la circulation est dense et dangereuse, seulement pour éviter de commencer l'étape par plus de 2 heures d'une montée interminable sur l'autoroute à 6km/h... Nous allons en direction d'Oruro et devrions prendre un bus pour la ville de Sucré où nous devrions arriver dans 4jours environ...


Publié dans Bolivie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
splendide vos photos...c'est incroyable ce que vs avez du en prendre pleins les yeux en 1mois1/2.Au passage,j'ai laissé un mail sur ta boite mail mais pas sure que ce soit la bonne! alors faite moi signe!!! bizoote
Répondre
C
<br /> Pour Copacabana, nous avons pas grand chose à dire. Nous nous sommes juste arrêté pour manger, et les gens sont tellement désagréables que nous ne nous sommes pas attardés. Sinon, la plage de<br /> Copacabana (sur le lac titicaca) quand même, était bondée de tout sorte d'objets flottants pour les enfants... le parking était rempli de grosses cylindrées.... Première fois que nous voyons<br /> tout cela depuis Lima!!!<br /> <br /> <br />
A
excusez moi j'avais pas vu vos derniers album.<br /> Je vous trouve tres beau<br /> bisous
Répondre
A
SI nous avons tout compris votre étape en bolivie vous plait un peu moins.<br /> Cela resemble t'il au perou ou êtes vous dans un pays totalement différent (langue bouffe tradition...<br /> Pouvez vous vous prendre en photos pour que nous vous encadrions sur le bureau et dans la maison.<br /> Bisous et bon courage
Répondre
C
<br /> La Bolivie, c'est très sympa aussi.. L'article a été écrit après le passage de la frontière et notre passage dans la station balnèaire de Copacabana. L'effet combiné frontière + station de vacances<br /> a changé les gens. Ils voient les touristes comme des billets de banque. Depuis, cela a bien changé, les gens sont de nouveau sympas, et Rustine et Tostaky font de nouveau leur<br /> effet. Pour la langue et la bouf, rien a changé.<br /> Le paysage, l'altiplano entre La Paz et Caracollo ressemble beaucoup au paysage entre Cusco et La Paz ( le lac titicaca en moins...). Par contre, les paysages sur la route de Cochabamba font partis<br /> des plus beaux que l'on ai vus depuis le départ. Les couleurs de la terre (marron, vert, rouge, etc.), les vallées, les pics, etc.  tout est très impressionnant. Par moment, le route a<br /> litéralement découpé la montagne et nous nous sommes retrouvés à rouler au milieu de grands murs de rochers d'un rouge très vif... C'est super...<br /> <br /> <br />