Potosi - Uyuni : des poussières plein les yeux! mais pas seulement...

Publié le par chloenicolas

Uyuni, 18h43

     8h du mat, rendez-vous à l'hôtel "La Paz", où logent nos compagnons de route Katy, Swen et de nouveaux pédaleurs suisses Christelle et Emmanuel, pour le départ, de ce qui doit être nos jours de vélos les plus durs d'Amérique.. Malheureusement, la tourista a rattrapé le camps suisse et ils sont HS tous les deux (Jérome et Sophie, nous ne sommes toujours pas malade!!!!!). Ils nous rejoindrons deux jours plus tard en bus sur la piste.
     Nous reprenons donc rapidement nos vielles habitudes avec nos cyclistes américaine et allemand. Nous commençons par 30 km de montagnes russes sur du goudron (notez bien le terme "goudron" car vous ne le reverrez plus dans ce texte...) dans un paysage désertique et sans trop de vent.. Rien que du banal pour l'instant jusqu'au sommet d'une petite côte. Et alors que nous abordons un virage quelconque, nous nous retrouvons couverts d'un nuage de poussière, soulevé par des dizaines de camions cul à cul.. Nous ne le savons pas encore, mais nous venons de rentrer dans ce qui sera notre enfer cycliste pendant 4 jours... Les montées très raides vont s'enchaîner jusqu'à notre arrivée dans une petite ville au bout de 50 km. Nous nous jetons sur le premier plat, qui nous passe sous le nez.. Nos premières impressions sont mitigées : la route est dure et les travaux gâchent la vue!!!
     L'après midi, changement de décor, nous roulons dans le sable, dans un paysage somptueux au milieu de rien.. Là non plus nous ne savons pas que nous rentrons en hibernation.. Seuls les bus reliant les villes de Potosi et Uyuni nous dépasserons vers midi tous les jours. Par contre, quels paysages !!! du sable, des dunes, des lamas, nous ne savons plus où donner de la tête.. 
Chloé va même se croire à Carteret quand elle va s'élancer de ce qui sera notre "grande dune" à nous pendant quelques instants.
Ne vous inquiétez pas, nous trouverons forcément un endroit paradisiaque pour bivouaquer au fond d'un canyon le long d'une rivière.








Danièle, regardé votre fille se lave à l'eau pure dans la rivière glacée!!! 

     Le lendemain, les paysages sont toujours aussi somptueux. Par contre, le sable est remplacé par de la tôle ondulée (imaginez un peu que vous roulez sur des tôles ondulées avec plein de graviers... Forcément, les graviers grossissent et se transforment en cailloux !!). Ce type de terrain se prête bien à Rustine et Tostaky, qui mettent les voiles et foncent à toute allure (10km/h... C'est toujours plus rapide que les vélos droits...) Comme toujours, quand on va vite, il y a un grain de sable, qui va forcément perturber notre avancée. Il n'y en aura pas qu'un d'ailleurs, mais deux...








Tout d'abord, la route va s'élever brusquement (n'oubliez pas nous roulons toujours sur la tôle ondulée, mais avec des rochers maintenant...), puis le vent va se lever. Pour une fois, il ne nous poussera pas : il sera de face, et va se renforcer de minute en minute.. Vers 15h, les visages sont marqués, Swen nous annonce qu'il reste 5 km de montée.. Quelques minutes plus tard, Katy craque.. Le vent la ronge.. Elle veut faire du stop. Avec Chloé, nous décidons de continuer, nous voulons aller au bout, quitte à bivouaquer au milieu de la montée.. Finalement, les bus refusent de nous prendre, et nous serons soulagés d'apprendre par un guide en 4*4 que nous ne sommes en réalité qu'à un km du sommet... Tout le monde reprend courage et enfourche de nouveau son vélo.. Nos forces seront décuplées quand le dernier bus venant de Potosi nous double : nous entendons nos amis suisses nous pousser à continuer jusqu'au prochain village où ils nous attendront.. 

     Des retrouvailles chaleureuses, un bon repas, une petite nuit et nous voilà repartis pour ce qui est notre 3ème jour de vélo. Le vent, les cailloux, la tôle ondulées et les graviers sont toujours là, mais en plus, la route s'élève de nouveau !!!!! Au bout d'une heure, cela en est trop pour Katy et Swen. Ils nous annoncent qu'ils sautent dans le premier camion pour Uyuni et se chargent de nous trouver le 4*4 pour notre balade dans le Sud Lipez.. Nous nous retrouvons donc de nouveau à 4. Nous allons pouvoir découvrir en chaire et en os nos amis suisses.. Ils nous amèneront beaucoup de fraîcheur mentale pour ces deux jours. Car la journée va se poursuivre sur un plateau, avec un vent de face d'enfer et une route toujours aussi difficile. Nous roulons même par moment sur le bas côté... C'est triste! Imaginez-vous rouler dans la berne avec votre voiture car la route est trop pourrie!! Vers 16h, après une de nos nombreuses pauses, notre journée de vélo va se terminer en queue de poisson.. Nous souhaitons encore faire 10km quand Chloé nous annonce que sa cheville vient de se bloquer. 30 minutes de massage après, toujours impossible de bouger. Nous devons donc bivouaquer sur place. Heureusement, nous dénichons avec Emmanuel un endroit potable à l'abri du vent et du regard des véhicules..
Premier bivouac avec nos amis suisses et découverte des talents de cuisto d'Emmanuel. Après une première soupe de pâtes réussie, il nous fera déguster une superbe pâtée de pâtes à la crème de poulet (désolé Manu!!! personne ne sait encore que nous sommes tous un peu fautifs sur ce coût).

      8h30, il faut se lancer dans cette dernière étape. Il reste 40km, nous devrions manger avec Katy et Swen ce midi à Uyuni... Malheureusement, le vent s'est encore renforcé, après 10 km de plat, la route remonte encore et toujours... Cela faisait longtemps!!! Mais là, c'est trop dur, il faut pousser, dans la tôle ondulée et ses cailloux, puis sur de la terre!!!!!! Même notre recordman du monde suisse de course en montagne va devoir pousser son vélo dans une côte au bout de 20 km... Nous poussons depuis un moment déjà, pendant que Christelle, elle, va jusqu'au bout sur sa monture!! Chapeau Mademoiselle (sûrement la crainte de manquer d'eau!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!). Il est midi et nous n'avons fait que 20 km. Chloé m'annonce dans l'oreille qu'après le repas, elle saute dans le premier camion qui passe!!!!!
     Ouf, Christelle et manu souhaitent manger... Après un cours de suisso-espagnol avec christelle en pleine négociation avec la police bolivienne pour prendre un raccourci ("laaas personnaaaaaaaas"!) nous trouvons le plus petit restaurant au monde.



Il n'y a qu'une table pour 4 personnes à l'intérieur.
    



Le repas revigore Chloé. Et les informations sur la suite du parcours de nos amis suisses nous encouragent. Il ne reste que 2 "kil" de montée,puis une descente sur Uyuni. Chloé se relance sur Rustine et après avoir passée les deux premiers virages hyper raides, elle ne quittera presque plus la tête du peloton...
     Evidemment, la descente de 15 km promise sera agrémentée d'une petite côte, mais là le vent nous poussera. Je ne peux pas vous décrire notre joie quand nous arrivons. Nous aurons même le droit au "béco" de rigueur en suisse quand quelqu'un réussi une épreuve difficile... Une bonne bière et un verre de vin rouge nous remonterons le moral. Mais surtout, Katy et Swen nous annoncent que nous partons demain pour le salar de Uyuni à vélo !!! L'aventure continue.. 

Publié dans Bolivie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
<br /> Ah (soupir) vous me faites voyager! C'est génial, tant de rencontres et de paysages splendides!Je vous félicite aussi pour vos exploits sportifs, ça donne envie.Moi, j'ai repris trankil la rando<br /> vélo avec mon boutchou sur le porte-bagages(11kg, ça va!)Bises.Ingrid<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Enfin de vos nouvelles... Nous commencions à nous inqquiéter...<br /> Chez nous, ca va. Les enfants sont en super forme. Pour Gabriel Hand et Tennis à fond. Il ne pense qu'a ca... Pour Clement, il n y a que les copines qui comptent. Et pour Juliette, la belle vie...<br /> Bref tout va pour le mieux.<br /> <br /> En ce qui vous concerne, votre periple semble bien se passer. Vous rencontrez des gens qui doivent etre super sympa...<br /> <br /> Nous vous souhaitons une bonne route.<br /> <br /> A bientot.<br /> Laurent<br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> coucou,<br /> ayé on est rentré de vac.C'était trés simpa mais tte les bonnes choses ont une fin!!!<br /> Epi...15jours sans avoir de vos news,c t long...On s'appercoit que vous avez bien avancés et vecus encore des trucs de malade...je trouve ca assez incroyable à chaque fois que je vous lis,vs avez<br /> enormément de courage et une force spycologik enorme aussi,mais certe recompensés par tous ce que vs vivez à coté de cela.On a trouvé que vs aviez super bonne mine et des marques de bronzage<br /> magnifik sur les cuisses!!!!<br /> Par chez ns pr l'instant pas grand chose de changé.<br /> On pense à vs et vs embrassons trés fort.<br /> à trés vite de vs lire.bizoote<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> c'est impressionnant votre article. Vous devez etre crevé.<br /> bon courage<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Chapeau les copains...il en faut du courage pour faire c'que vous faites!!! On vous embrasse. Les Dalys<br /> <br /> <br />
Répondre