Débuts asiatiques de Rustine et Tostaky et bye bye le Vietnam

Publié le par chloenicolas

Phnom Penh, 12h.

     Nos merveilleuses vacances au Vietnam ont du prendre fin avec le départ de Danièle, Roger, Bib, Tonton Dan’s, Marilyne et Bruno.. C’est au pied de l’hôtel continental de Saigon que nous nous sommes séparés. Les falaisiens, dans leur bus en direction de l’aéroport, nous, sur nos vélos, vers un petit hôtel plus en accord avec nos moyens financiers. Fini le luxe, retour a la réalité!!! Rustine et Tostaky, en carton depuis notre départ d’Auckland, ont retrouvé le jour dans une chambre du Continental. Les réceptionnistes et les portiers, n’avaient jamais vu des vélos couchés descendre les marches de leur hôtel…


     Danièle, Roger, la sortie de Saigon s’est très bien passée. Comme quand nous faisions du scooter, nous nous sommes adaptés à la circulation des vietnamiens et avons rapidement fait comme eux : non respect des feux tricolores, des priorités à droites et avons coupé les virages… C’est ainsi que nous nous sommes vite retrouvés dans la banlieue de Saigon et au milieu des rizières. Bien évidemment, après 15 jours sans sport, et la chaleur, nous avons été dans l’obligation de faire une petite sieste dans les hamacs des restaurants de bords de routes qui faisaient rêver Maryline…
 Suite à nos 2h de siestes, nous avons fait les 5 derniers kilomètres afin de visiter les tunnels de Cu Chi. Mais qu’est-ce que les tunnels de Cu Chi ????

     Les tunnels de Cu Chi sont un exemple de l’ingéniosité des vietnamiens pour lutter contre les français, puis les américains lors des guerres d’Indochine et du Vietnam. Cu Chi est un petit village en pleine foret, à 50 km au nord de Saigon. Ce sera une poche de résistance pour les français et américains. Afin de lutter, ils vont creuser plus de 250 km de tunnels sous-terrains, sur 3 étages. La terre sera évacuée par des petits paniers en osier et jetés dans le Mékong ou dans les trous d’obus. Le 1er étage permet de se retirer des tranchés pendant les bombardements. Le deuxième étage, 6m en dessous est consacré aux cuisines, aux salles de repos où de réunions. Enfin 6m en dessous des étages précédents, les pièces servent pour soigner les blessés et pour protéger les dirigeants…

    



Ces tunnels auront une importance énorme dans la lutte des vietnamiens. Pour masquer les entrées, ces dernières seront conçues à la taille des vietnamiens (regardez la video, une grande tringle comme moi a eu bien du mal a rentrer à l’intérieur…),
et toujours recouvertes par des feuilles ou par la végétation présente. De même, les tunnels sont très petits (moins de 0,60m sur 1,20m)… Sur les photos, ils ont été agrandis pour que les touristes puissent se rendre compte!!! A l’époque, pas de lumière, ce qui devait accentuer la sensation d‘oppression…

     L’ingéniosité, pour protéger les entrées des tunnels, ira jusqu’à adapter aux ennemis les pièges que les vietnamiens utilisent pour chasser les animaux !!! Vous imaginez la barbarie de ce type de matériel.. De même, les vietnamiens vont se servir de tout le matériel de guerre qu’ils prendront aux Français puis aux américains pour faire des armes artisanales et originales…


     Cette visite aura complété nos faibles connaissances sur la guerre du Vietnam et nous a fait vraiment comprendre pourquoi les Français puis les américains n’ont pas réussi à gagner ces guerres alors qu’ils étaient beaucoup mieux armés…


     Une bonne nuit de sommeil pour digérer nos 50 premiers kilomètres depuis 3 semaines et notre visite historique nous requinquera afin de rejoindre la frontière avec le Cambodge. À 13h, bye bye le Vietnam et bonjour le Cambodge.

Publié dans Vietnam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> Merci pour vos réponses si complètes.<br /> A bientôt!<br /> Ingrid et ses élèves<br /> <br /> <br />
Répondre