Extrait de carnet de voyage du jeudi 14 janvier

Publié le par chloenicolas

J182                                                              Vang vieng (Laos)                                                               89km
18h

   P1110850 [640x480]  Finalement, nous avons pris un bus pour Vientiane et nous y sommes reposés 4 jours, le temps d’obtenir un visa pour la Thaïlande, que nous ne visiterons que dans une quinzaine de jours.
    P1110857 [640x480] Nous sommes partis de la capitale sans avoir fait autre chose que visiter quelques temples et stupas, et surtout siroter au cyber café “the full moon”. On a aussi mangé indien tout le weekend chez “Nazim”. Il faut dire, il n’y a pas grand-chose à  voir et à  faire à Vientiane…
     Nous nous sommes donc attaqués aux montagnes. Le premier jour, hier, n’a pas été difficile : ca ne montait pas vraiment et il n’y avait que 70 km à  parcourir. Le paysage était assez aride et moche. La journée fût à son comble à  la bourgade d’arrivée en plein travaux de voierie. La seule guest house, dont on se demande si ce n’était pas l’hôtel de passe, était pour le moins glauque : sans fenêtre, avec grosses bébêtes.
     P1120023 [640x480]Aujourd’hui, c’était nettement plus sympa, même si on a commencé à monter, surtout si on a commencé à monter je devrais dire. La montagne, c’est toujours beau. Et plus tu montes, mieux c’est. Les enfants ont ici les yeux qui pétillent quand on les croise. Nous prenons de la hauteur et la vue se dégage sur des montagnes irrégulières et pointues. Elles nous font penser à celles de la baie d’Along, dans la même couche de brume.
     Nous arrivons à Vang Vieng au bout de 90 km par la seule route accessible. Mais contrairement aux autres villes, la vie semble ailleurs, juste à coté de nous, derrière un immense espace vide et goudronné. Nous ne voyons que l’arrière des maisons. Pourtant, aucune route perpendiculaire s’offre à  nous pour nous y rendre. Nous longeons un bon moment en parallèle jusqu’à  trouver une bifurcation à  gauche. Nous tombons sur une guest house “hosteling international” et y descendons : on a la carte de membre, du coup ça ne nous coûte que 50 000 kip (4 euros). Le critère “wifi free” finit de décider Nico.
     L’auberge étant au début du village, on ne voit immédiatement dans quel étrange endroit on a débarqué. C’est en allant manger après une bonne douche que je découvre une “vie parallèle”. Pas des extraterrestres, non, mais pire que ca : des jeunes touristes. Des palanquées de jeunes, quasi à poil, en pleine nuit, revenant en van chargés de grosses bouées encore dégoulinantes de je ne sais quelle expédition. La moitié des “jeun’s” sont complètement bourrés. Dans un pays aussi pudique que le Laos, où les ados ne se tiennent même pas par la main, cette presque nudité crue nous choque. Les rues ne sont que bars branchés, restos, superettes aux têtes de gondole chargées de “pringles”, et boutiques “Billabong”. Pas un promeneur laotien en vue. Nico ne trouve qu’un minuscule marché local avec 3 fruits à  vendre qu’au bout du village. Ça sent le shit d
ès qu’on passe devant un bar, dans lesquels sont affalés des dizaines de jeunes occidentaux bien gaulés et tatoués sur des sofas alignés devant la télé. Ces bars sont fait comme un cinoche, mais où l’on ne diffuserait qu’un seul programme en boucle : “friends”. Évidemment, ils ont tous une "Beerlao 66cl" à la main. Ils sont le plus souvent seuls, comme on l’est forcément devant la télé.
     J’ai honte de mes semblables. Ils n’ont heureusement que la couleur de peau, l’âge et le porte monnaie en commun avec moi.
     Tout compte fait, c’est peut être bien des extraterrestres…  En tout cas, ici, ils en ont tout l'air!

Publié dans Laos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
<br /> Trop cool ce petit coin de paradis tu me donnera l'adresse que je fasse le 31/2010 la-bas.Boujous d'la route Dada.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Alors ca! Ca ne m'etonne qu'a moitie que ca te fasse envie! D'ailleurs, la-bas, j'ai pense a toi! Effectivement, la musique techno a fond a partir de 13h au bord de la riviere dans la dizaine de<br /> bars qui te servent ce que tu veux, ca te plairait!<br /> <br /> <br />
N
<br /> effectivement bizard.....vivement le prochain récit que l'on voit si vs avez vu d'autres extraterrestres!!!<br /> lol<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Je ne pense pas qu'on en revoit en Asie du sud est. Des endroits comme celui la existent mais plus au sud de la thailande.<br /> <br /> <br />
L
<br /> En effet ça semble tres drôle votre endroit... on se croirait dans un mauvais film de serie B...<br /> Pensez vous passer par BANGKOK ?<br /> Faites vous les sommets en vélo ou en bus ?<br /> Comment sont les repas ?<br /> Dormez vous toujours sonus la toile de tente ?<br /> A+<br /> <br /> Laurent et Sylvie<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Oui, nous passerons par Bangkok fin fevrier pour la fin de notre periple en asie du Sud est.<br /> Les sommets? Tu rigoles ou quoi! On les fait a velo bien sur! C'est ce qu'il y a de plus beau! D'ailleurs, notre route en Thailande sera faite d'un mois de montagne.<br /> Pour les repas, a part que je commence a saturer de la soupe de nouilles au coeur de boeuf qu'on trouve dans les bouibouis, la nourriture thai est excellente! Une des meilleures au Monde!<br /> Nous n'avons pas dormi sous la tente au Laos parce qu'il n'y a pas de campings et des guest houses un peu partout. Mais de retour en Thailande, nous allons aller camper dans les parcs nationaux.<br /> <br /> <br />
S
<br /> mais vous êtes tombé où<br /> c'est bizard votre truc<br /> je suppose que vous êtes partis trés vite.<br /> Si c'est le cas vous avez bien fait.<br /> Bisous.<br /> <br /> <br />
Répondre