Sensations olfactives (par Ginou)

Publié le par chloenicolas



 C’est mon 1er voyage en Inde… 4 heures du mat. Arrivée à l’aéroport d’Ahmedabad après 12h de vol… Sur la passerelle,je suis saisie par la temperature, la moiteur,l’odeur d’asphalte et de pneus chauds ,de kérozéne et un parfum « fort » me parvient, presque incommodant – du jasmin parait-il. –«  Il va falloir t’y faire ! »
P1180056 [640x480]
      Voilà ma toute premiere impression olfactive ressentie . Il y en aura beaucoup d’autres au cours de ce séjour . Je vous en livre quelques unes.

 -  Dans les hôtels : La clim envoie des bouffées froides , desséchantes et les ventilateurs « brassent » de l’air…ambiant . Dans les salles de bain ,quelque chose me rappelle les armoires… la naphtaline ? Protectrice de nos lainages contre l’insecte dévoreur . Ici, 2 ou 3 petites boules dans le fond des lavabos .Y a-t-il des mites dans les conduits ?

 - Dans la rue : des gaz d’échappement des voitures ,des bus haletants , des rickchauws aux moteurs poussés ,odeurs de gazoil et de goudron surchauffé.
DSCN4642 [640x480]
  - Au marché : ici, le savoureux mélange d’encens ,d’épices ,de fruits exotiques,de jus pressés,là,le parfum suave des fleurs ,des roses pour les offrandes au temple accompagnent les odeurs d’huile de friture,de vomissures ,de déjections de toutes sortes .

-  Au restaurant : Hum ! ça sent bon le massala , curry et autres plats « spicies » .

  Au cours de notre périple :
- Dans les villages : les odeurs familières des animaux ,vaches et chèvres se mêlent à celles de la vase des marigots et des immondices .A l’intérieur des maisons superbement entretenues brille la «dot» . Ca sent la fortune de la femme nubile ! Les Indiennes se parfument –elles ?
DSCN4755 [640x480]
-  A Somnath :  pendant la cérémonie au temple, la ferveur du flot de fidèles poussés vers Krishna monte avec la musique crescendo et l’encens répandu.

- Puis un soir... de quelles vannes nauséabondes vient cette puanteur qui envahit tout ?
Du port…. C’est pestilentiel ! La mer est rouge. Une goutte « d’Angel » sur le Kleenex posé en masque atténue à peine la nausée . Ca ne sent même pas le poisson comme on pourrait le penser .Le cambouis du tracteur stationné là semble agréable à mes narines ! Les « Nez » de nos grands parfumeurs n’ont pas pu venir jusqu’ici! Quels juDSCN4753 [640x480]s auraient ils concoctés après leur passage ?

- Dans notre minibus : la T° oscille entre 40 et 44° - nos odeurs corporelles s’en ressentent. Le galam massala acheté au marché par nous, les femmes ( les hommes nous ont raillés) exhale un arôme pas trop cher payé !

Revenons à la rue,
 - L’argent n’a-il pas d’odeur ?
 - La misère en a-t-elle ?     Nous, touristes , que puons-nous ? L’aisance face à tous ces pauvres hères.
- Ultime vision : à la croisée de rues , un camion fonçant à toute allure , sorti de nulle part, muni d’une sorte de canon fumigène crachait un nuage blanc asphyxiant, sans doute un désinfectant …  une fiction !

Nous n’avons pas «  senti venir » l’éruption de Eyjafjöl mais le jour est arrivé avec du retard. « Ca sent le départ »

 

Ginou, ma tante

Publié dans Inde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> Oh ma Ginou tu ne nous donnes pas trop envie de faire un p'tit tour en Inde. A croire que tout sent mauvais la bas... Tu devrais nous donner un commentaire sur tes impressions visuelles,<br /> intellectuelles,photoctuelles, villageoielles,voiturielles et templeplectuelles.....<br /> <br /> Pour chlo-chlo et nico, ou en etes vous ?<br /> <br /> a dans 1 mois en grece<br /> <br /> Sylvie et Laurent<br /> <br /> <br />
Répondre